Le blog a été créé uniquement pour PARTAGER et PRESERVER la mémoire collective, tous les documents que j'ai pu trouver ou acheter sont dans le blog .... N'hésitez pas à m'envoyer des documents pour les partager!
(This blog was created only to SHARE and PRESERVE the collective memory, all the documents I could find or buy are in the blog .... Feel free to send me documents for sharing!)
phil57400@hotmail.com

vendredi 31 janvier 2014

Richard M. CLOUTIER

"Cela fait depuis 1966 que nous sommes de retour en France, nous avons vécu à Gérardmer de sept 1966 à Juin 1969, à Strasbourg de Juin 1969 à Juin 1989, et depuis nous sommes de retour à Gérardmer.
Après notre mariage nous avons habité au N° 8 rue de France dans l'ancien appartement de Mme Mager la mère de Mme Gast que vous connaissez surement."

"It's been since 1966 that we are back in France, we lived in Gerardmer from September 1966 to June 1969, Strasbourg: June 1969 to June 1989, and since then we are back to Gerardmer. 
After our marriage we lived at No. 8 rue de France in the former apartment of Ms. Mager's, Ms. Gast's mother you probably know. "
(Richard M. CLOUTIER)

 13/07/1959
13/07/1959

"En Octobre 1950 je me suis engagé dans USAF et c'est à Samson AFB quand l’offre de formation de candidat comme interprète/traducteur nous a été proposé et que je me suis inscrit, on m’a fait savoir que je ne parlais pas Français mais un « patois quénoc ». Ceci après avoir été 9 ans dans une école Franco-Américaine ou l'on apprenait en 4hrs les mêmes sujets en Anglais que nos copains à l’école publique et où on apprenait en 4hrs les mêmes sujets en Français que nos cousins Canadien-Français (on ne disait pas couramment Québecois à cette époque). Donc c’est deux candidats qui avaient appris le français pendant 2 ans en High School qui ont été sélectionnés. Quelques jours après c’est ces deux personnes qui sont venues me voir pour les aider, une fois çà va mais la deuxiéme fois, j’ai été obligé de les envoyer ailleurs.
J’ai appris pendant l’été 1957 que je me faisais muter en France à la base américaine de Phalsbourg sur le plateau de la Lorraine à 6 kms de Saverne (Alsace) et à  14 kms de Sarrebourg. Avant d’arriver en France j’ai commencé à me documenter sur Phalsbourg,  la Lorraine, l’Alsace, Nancy, Lunéville, Paris et plein d’autres lieux.
Je suis arrivé à Phalsbourg via Aéroport de Frankfurt puis le train jusqu’à Saverne, mais quelle surprise à Saverne peu de gens parlaient français, ils parlaient un dialecte germanique appelé l’alsacien mais mes compatriotes qui avaient une connaissance d’Allemand arrivaient très bien à se faire comprendre mais ne les comprenaient pas quand ils parlaient L’alsacien. 
Par contre 3 jours après mon arrivée énormément de Français travaillant sur la base savaient qu’il y avait un autre Américain qui parlait français. Il y en avait 2 autres qui venaient eux aussi du New Hampshire mais ils n’avaient pas été à l’école pour l’apprendre, ils l’ont appris à la maison de père en fils comme à la Louisiane dans le temps. J’ai toujours dit les gens qui ont gardé le Français de cette façon ont beaucoup de mérite, plus que nous, car nous, nous avions eu beaucoup d’aide de nos cousins Canadiens Français.
Alors quand je me promenais sur la base et les Français voyaient le nom CLOUTIER sur ma chemise, ils n’hésitaient pas à me parler en Français, de plus les personnes âgées faisaient un point d’honneur de m’adresser la parole en Français, car à une certaine époque, pour la plupart, on leur avait interdit de parler Français et de rencontrer un Américain qui parlait Français leur faisait plaisir. 
N’ayant pas parlé Français pendant plus de 7 ans, je le dis franchement j’avais honte de mon Français mais avec un effort et de l’aide de tous ces Français que j’ai rencontré et connus, en 2 ou 3 mois j’ai récupéré tout ce que j’avais oublié et je peu dire que je ne cesse d’apprendre quelque chose tous les jours, soit un mot, une expression, une nuance.
Cela fait 39 ans que nous vivons en France dont 20 ans à Strasbourg et ici à Gérardmer depuis Juin 1989. J’ai vu beaucoup de la Lorraine, d’Alsace et la Normandie quand j’étais Interprète/Traducteur Technique, Moniteur de formation, pour visiteurs Anglophones dans des industries de mécanique et mécanique lourde mais il y a tellement plus à voir.
Donc c’est « En passant par la Lorraine » que j’ai connu la France et je t’assure il y a des choses à voir dans la Lorraine, j’en ai vu mais il y en a tellement plus à voir. Des lieux d’histoire, de traditions, monuments, des sites pittoresques, mêmes des vestiges Romains, des sources d’eau minéraux  etc."
(Richard M. CLOUTIER)

vendredi 29 mars 2013

Opérateur radio (Radio operator)

Un inconnu (Unknown person)
"Recently I stumbled across some photos I thought were lost many years ago.  These photos were taken at Phalsbourg Air Base, in France, in 1960.  Yours truly at the operating position."

 "In the photo above, the BC610 (one of them) is at my back.  On top of it is the antenna tuner.  In the center of the console is the BC-614 Speech Amplifier, which drove the modulator for the 610. The receiver is a Hammarlund SP-400-Pro, a pretty good receiver for its day.  I am not sure what the box directly by my head is.  Looks a bit like a frequency meter.  Note the spare tubes on the desk.  I'm not sure if they were new or used."



"This was a temporary operating position while the wooden console was being redone.  On top is either a BC312 or a BC342.  I think it was a BC342, but I am not sure.  Directly under it the BC614 speech amplifier, and beneath that a brand new Motorola R390A.  At my back is the BC-610, but I am not sure if it is an "E" or an "I."  We have both.  We had 'liberated' the R390A from a GRC26D Radio Shelter, actually breaking into the shelter from the roof vent and removing the radio.  The OSI came looking for it, and they took it away from us.  We were not authorized one of those very new, newfangled R390As.  Had to go back to the SP-400.  NOTE THE BUG!  We had to do HF CW from this station.  That was not MARS, though, but the base HF system."

"The completed console.  One BC-610 is to left, the other one to the right..  On top is the BC312 or BC342 receiver, and a TG34?? code tape keyer for training.  In this photo the SP-400 has not been reinstalled.  On the right is a monstrosity of a German receiver.  Extremely heavy and extremely large.  Never saw another one like it anywhere.  But it worked beautifully, with a huge slide rule dial.   Beneath the BC614 is a switching control panel.  This switched the speech amp from one 610 to the other, and also had a built in phone patch."


 "In this photo you can make out two of our four towers.  If you look really closely, you can see two of the dipoles as well, one from the tower on the right, and one from the tower on the left.  You can also see an element or two of our ten meter amateur radio beam.  Note the slanting tower sections holding up the one tower!   Also in the photo is what appears to be a 1956 Ford and in frotn of it, a French Citroen 2CV. "

" "CHOP" - Ed, (then K0KPM) chief op of MARS station FAA926, in his civies.  His mode of transportation behind him, a Puegot 125 cc two cycle motorcycle!  Three speed.  Not exactly a 'go getter' but suitable for economical transportation. "

From: http://qsl.net/w5htw/PHOTOS-2/ANCIENT/ancient.html

Bourg La Reine

Tank 1957 Army Cold War 38th Tac Recon Sqd. Phalsbourg Air Base
WWII tank outside main gate at Phalsbourg Air Base France

Verlon CAUDILL

RF-84-F 1958 Air Force 38th Tac Recon Sqd. Phalsbourg Air Base
Verlon Caudill (Crew chief) finishing the pre-flight inspection.


Friends 1957 Air Force Cold War 38th Tac Recon Sqd. Phalsbourg Air Base
Verlon Caudill and Apolonio Pena in barracks. Still friends after 50 years

Verlon Caudill from Hazard, Ky.and Carl Rogers from Salyersville, Ky.
Friends from Ky. 1958 Air Force Cold War 38th Tac Recon Sqd. Phalsbourg Air Base


mardi 27 novembre 2012

1961 - Douglas C-124s at Phalsbourg Air Base

Douglas C-124s unload their cargo at Phalsbourg Air Base, France, as part of Operation Stair Step. Federalized Air National Guard units, equipped with F/RF-84Fs and F-86Hs, moved into five airfields in northeastern France where they bolstered NATO forces from November 1961 to August 1962 before returning home. (U.S. Air Force photo)
(Douglas C-124 déchargeant leur matériel sur la base de Phalsbourg, France, lors de l'opération "Stair Step". Les unités  fédérées de la garde nationale, équipées de F/RF-84F et F-86H, furent envoyées dans le Nord Est de la France pour soutenir les Forces de l'OTAN de Novembre 1961 à Aout 1962 avant de retourner à leur base.)